sommaire n° 402
 
dossier " Populations précarisées : l'accessibilité de l'alimentation "

Communiqué de presse

 
 
     

 

 

En cette période de crise, comment accéder à une alimentation équilibrée avec des budgets rétrécis ? La Santé de l’homme, revue de l’Inpes, consacre son dossier central aux populations précarisées et à la délicate question de leur accessibilité à l’alimentation.

Trente experts ont accepté de collaborer à ce dossier coordonné par Christine César et Corinne Delamaire (Inpes). Ainsi Nicole Darmon, chercheur en nutrition Inra/Inserm, explique pourquoi il est pratiquement impossible de se nourrir correctement avec 3,5 euros par jour et par personne, pourtant une partie de la population est dans ce cas ; un constat corroboré par Christine César, socio-anthropologue, qui souligne que les destinataires de l’aide alimentaire ne peuvent dépenser que 2,6 euros par jour et par personne en moyenne. Et explique dans une contribution originale pourquoi les « glaneurs » sont de retour : ils achètent à bas prix les produits dont les dates de vente sont atteintes, récupèrent les produits laissés sur place sur les marchés.

Hélène Bihan et une équipe de chercheurs dressent le bilan d’une expérience unique en France : la distribution de chèques fruits et légumes aux populations en situation de précarisation, initiative qui a permis à ces personnes d’accroître leur consommation familiale. Basile Chaix (Inserm) présente les premiers résultats de l’étude Record : à niveau d’instruction et de revenu égal, on a plus de risques d’être obèse si l’on habite dans un quartier défavorisé. Florence Condroyer explique pourquoi il est indispensable d’associer les populations à la conception des messages de prévention. Alain Clément et Christine Lagoutte (Université de Tours) reviennent sur l’histoire du secours alimentaire et la place centrale des associations dans ce domaine. Parmi les experts étrangers sollicités, deux chercheurs de l’Institut national de santé publique du Québec montrent la corrélation entre un environnement défavorable à l’achat de produits alimentaires équilibrés et un taux plus important d’obésité, constat effectué aux États-Unis et au Canada.

Également dans ce dossier : à Lyon, une épicerie solidaire pour les personnes en situation de précarité. Et les politiques originales de deux communes – Mouans-Sartoux et Lons-le-Saunier - pour servir une alimentation équilibrée dans les cantines. Et enfin, toutes les sources d’information utiles sont rassemblées dans un « Pour en savoir plus ».

Aux côtés du dossier central, bien d’autres thèmes sont abordés dans nos différentes rubriques : formation des professionnels à l’éducation nutritionnelle à Brest ; anthropologie avec l’interview de Doris Bonnet qui décrit les rites et pratiques de soins associés à la petite enfance en Afrique ; addictions avec le plan de prévention mis en œuvre en Nouvelle-Calédonie. Enfin, environnement avec la ville de Genève qui a créé un véritable réseau de chemins pour piétons, dispositif présenté par l’urbaniste Marcos Weil ; et, en miroir, le chercheur québécois Gaston Godin qui démontre l’influence de la qualité de l’environnement urbain sur la pratique de l’activité physique.

Bonne lecture !

 

 
LA SANTÉ DE L'HOMME 402 | JUILLET- AOUT 2009 | Communiqué
Libre de droits, sous réserve de mentionner la source