sommaire n° 398
 
dossier " jeunes et alcool : quelle prévention ?"

Communiqué de presse

 
  Chapeau ou rien
     

 

 

Comment prévenir la consommation excessive d'alcool chez les jeunes ? La Santé de l'homme, la revue bimestrielle de l'INPES, a travaillé avec des experts pour réaliser ce dossier central d'actualité, sur un sujet qui fait souvent la une des journaux à l'occasion de faits divers tragiques. Notre objectif : prendre du recul, analyser le pourquoi et le comment de ces consommations, explorer les démarches de prévention, présenter des actions concrètes mises en œuvre en France et à l'étranger. Ce dossier se veut un soutien technique pour tous les professionnels et bénévoles qui travaillent dans la prévention, l'éducation pour la santé, la promotion de cette santé. Les analyses et pratiques présentées valent en effet pour l'ensemble de la démarche préventive, au-delà du seul produit alcool et même des addictions.
Alain Rigaud, psychiatre et addictologue, président de l'Anpaa ainsi qu'Hélène David, directrice du centre d'addictologie de Montsouris à Paris ont accepté de coordonner ce travail avec Juliette Guillemont (INPES). La première partie dresse l'état des lieux : consommation d'alcool des jeunes, signification de cette surconsommation (Alain Rigaud), représentation du risque (Claudine Perez-Diaz, sociologue au CNRS). L'anthropologue Véronique Nahoum-Grappe analyse ce qui se cache derrière l'entrée dans l'ivresse d'un jeune et restitue le sens des " soirées festives ". L'universitaire Karine Gallopel-Morvan décrypte la stratégie marketing des alcooliers. Hélène David pose les grands principes de toute intervention de prévention, véritable guide méthodologique à l'usage des préventeurs. Le psychanalyste et psychiatre Philippe Jeammet souligne avec force le rôle des parents, premiers acteurs de la prévention, fondée sur la qualité des échanges entre le jeune et sa famille.
La seconde partie de ce dossier présente des pratiques et des actions de prévention qui pourraient inspirer nombre de professionnels et intervenants : le médecin généraliste Philippe Castera explique comment il travaille en réseau en Gironde pour repérer les consommations excessives et prendre les jeunes en charge. La ville de La Roche-sur-Yon, qui a un temps d'avance sur la prévention de l'alcool, explique comment elle a mis en œuvre un dispositif en impliquant l'ensemble des professionnels et de la population. A Montpellier, ce sont " Les anges de la nuit " qui sillonnent le centre pour sensibiliser les jeunes. Dans cette même ville, le centre Epidaure reçoit les scolaires pour les initier à la prévention et la santé globale. Au niveau du département de l'Hérault, le comité d'éducation pour la santé et les professionnels font de la prévention sur les aires de stationnement des discothèques pour sensibiliser les jeunes, in situ. A Paris, six structures de prévention sensibilisent les jeunes au fait que " la cuite, c'est pas automatique ". En clôture du dossier, les politiques de prévention mises en œuvre en Allemagne, aux Pays-Bas et au Québec sont présentées.
Egalement dans ce numéro, une enquête INPES sur la perception par la population des risques liés à l'environnement ; la présentation d'un programme de soutien à la parentalité en Ile-de-France. Et un article sur l'éducation du patient à partir d'un programme de meilleur usage des antibiotiques mis en œuvre dans le département de l'Isère ; l'auteur y montre l'intérêt de la méthodologie d'éducation pour la santé dans une démarche d'éducation du patient.

Bonne lecture !

 

 
LA SANTÉ DE L'HOMME 398 | NOVEMBRE-DECEMBRE 2008 | Communiqué
Libre de droits, sous réserve de mentionner la source