sommaire n°367
 
dossier "santé des enfants : la place des parents"
Les parents, premiers éducateurs à la vie
 
  Chapeau ou rien
     
Laure Carrère
Responsable prévention,
service de santé de la Ville de Nanterre
Michel Dépinoy
Médecin de santé publique, INPES.
 

Selon les époques, les pays et les cultures, l'organisation de la famille varie ; mais, de manière constante, elle reste un élément fort de la construction identitaire de chaque individu.

Les résultats récents de l'enquête " histoire de vie "1, publiée par l'Insee, confirment qu'une majorité d'adultes ont avant tout le sentiment
d'être père ou mère, avant celui d'être conjoint ou simplement homme ou femme. Si les formes d'unions se sont diversifiées, le désir d'attendre un enfant et d'assurer son éducation reste une aspiration forte et stable dans le temps.

Ainsi, le rôle des parents pour accompagner leur enfant, notamment dans le champ de sa santé et de son développement, reste une problématique d'actualité qu'il paraissait intéressant d'explorer.

L'éducation pour la santé, à laquelle les parents contribuent, est empreinte de tout le dicible et l'indicible qui rythment le cœur des familles : attention, affectivité, émotions, échanges d'opinions, transmission de savoirs, partage de ressources matérielles et culturelles, protection mais aussi relations de pouvoir et d'autorité, de tensions, de violences et d'incompréhensions.

Au-delà de cette "frontière" familiale, de nombreuses personnes interviennent au sein même de cet espace privé, tant auprès des enfants que de leurs parents, de manière régulière ou occasionnelle. Elles y diffusent des informations plus ou moins dissonantes ; elles proposent d'autres façons de penser et d'agir.

Ainsi, parents et enfants ont à gérer plusieurs registres de savoirs, d'opinions et d'expériences ; ils ont des choix à faire, dans une attitude permanente d'ajustement et d'essais, guidée par leurs réussites et leurs erreurs. Les " compétences éducatives " des premiers seront fortement sollicitées dans cette fonction d'accompagnement et de transmission. Les seconds auront à intégrer de multiples apprentissages et à construire leur propre identité. Ce dossier analyse ces interrelations et présente des pratiques d'accompagnement à la parentalité. En ouverture, Catherine Cicchelli-Pugeault situe le rôle des parents dans une perspective d'évolutions historique et juridique.

Un éclairage particulier est apporté par Geneviève Cresson, sociologue, et Didier Lauru, psychanalyste, sur le rôle différencié des parents, père et mère, dans la construction psychique, sexuée et sociale de leur enfant, dans le champ spécifique de l'éducation pour la santé.

Comment les professionnels de santé peuvent contribuer à renforcer le rôle d'éducateur des parents ? Y a-t-il une éducation pour la santé professionnelle d'un côté, profane de l'autre ? Quelques pistes de réflexion et d'action sont proposées, à partir de diverses expériences :

- la reconnaissance de la compétence des parents en matière d'éducation pour la santé des enfants, qui conditionne un accompagnement respectueux et soutenant, notamment vis-à-vis de parents en difficulté. C'est l'un des éléments abordés dans les articles de Pierre Ganz et de Maurice Titran ;

- l'accompagnement des professionnels de santé pour faire évoluer leurs pratiques, mieux accueillir les savoirs des parents et construire conjointement avec eux l'action éducative auprès de leurs enfants. Cet enrichissement croisé est illustré par les contributions de Marie-Thérèse Fritz, dans un service de protection maternelle et infantile, et d'Élisabeth Vérité sur le programme régional de santé des enfants et des jeunes du Nord-Pas-de-Calais ;

- la mise en place d'actions avec les parents : ce sont les expériences des comités d'éducation pour la santé des Landes, des Alpes-de-Haute-Provence et de la Pause Café de la Ville de Tours ;

- l'organisation de services de soins intégrant la place des parents, en présentant ici le travail effectué à l'hôpital Trousseau précurseur dans ce domaine, et à l'hôpital pour enfants de Genève.

Ce dossier, préparé en collaboration avec l'École des parents, place l'éducation pour la santé au centre d'une relation triangulaire où se côtoient, autour de l'enfant, les " professionnels du savoir " et de la médecine, les multiples vecteurs de l'information qui suscitent tant de convoitises et d'intérêts, et les parents dont les talents sont multiples mais qui doutent parfois d'eux-mêmes et qui expriment le besoin d'une aide et d'un accompagnement.

Note

1. Publication Insee première, n° 937, décembre 2003.

 
LA SANTÉ DE L'HOMME 367 | SEPTEMBRE/OCTOBRE 2003 | Page 8
Libre de droits, sous réserve de mentionner la source